logo Imprimer

Social

Date: 2021-02-19

Social,Social,

ABSENCE INJUSTIFIÉE DU SALARIÉ À LA FIN D'UN ARRÊT MALADIE

Un salarié avait été en arrêt de travail pour maladie du 14 mai 2014 au 17 juin 2014. Le 25 juin 2014, son employeur lui avait adressé une mise en demeure pour lui demander de justifier son absence. Le salarié n'avait pas répondu. Il avait été licencié le 21 octobre 2014 pour faute grave liée en raison de son absence non justifiée et de son abandon de poste.

Le salarié contestait son licenciement, justifiant son absence de retour à son poste de travail par le fait que l'employeur n'avait pas organisé la visite de reprise obligatoire après un arrêt maladie d'au moins 30 jours.

Mais il a déjà été jugé qu'un employeur ne peut pas organiser la visite médicale de reprise s'il ignore la date d'expiration de l'arrêt de travail ou si le salarié ne manifeste pas sa volonté de reprendre son emploi.

Dans cette affaire, les juges ont relevé que l'employeur, laissé sans nouvelles malgré une mise en demeure, ne pouvait pas se voir reprocher l'absence de visite de reprise. L'absence injustifiée du salarié constituait bien ici une faute grave qui rendait impossible son maintien dans l'entreprise.

Cass. soc. 13 janvier 2021, n° 19-10437 D

Retourner à la liste des dépêches Imprimer

Date: 22/04/2021

Url: